Mercredi 28 juillet 2010 3 28 /07 /Juil /2010 07:02

 img_1245418747114.jpg

ÉPILEPSIE : STIMULER POUR MIEUX COMPRENDRE

Technologies pour la santé Des scientifiques rennais cherchent à mieux comprendre l'arrivée des crises d'épilepsie.

img_1273236145741.jpg

Les patients ne sont pas tous égaux face à l'épilepsie. Pour 70% d'entre eux, les traitements médicamenteux sont efficaces et permettent de mener une vie normale. Mais pour les 30% restants, dit pharmacorésistants, le quotidien devient vite compliqué. Certains peuvent avoir recours à la chirurgie, si la partie du cerveau concernée n'implique aucun risque de lésions graves. Pour les autres, aucun traitement n'existe à l'heure actuelle.

 

Perturber les neurones

Dans le Laboratoire de traitement du signal, à Rennes, l'équipe Epic(1) a reçu, en décembre, une subvention Create(2), suite à un appel d'offres de la Région Bretagne, pour mener à bien son projet baptisé Epigone. Un financement de 225000E, sur trois ans, pour étudier l'installation de la maladie et l'arrivée des crises. « La prédiction est une vieille histoire, précise Fabrice Wendling, responsable du projet, depuis plus de dix ans, des chercheurs s'intéressent sérieusement au sujet. Mais ils se limitent toujours à analyser l'activité naturelle du cerveau des malades. Nous, nous pensons qu'il est possible d'obtenir beaucoup plus d'informations en étudiant sa réponse à des perturbations. Nous envoyons de très faibles stimulations électriques, et enregistrons sa réaction. »

 

Le cerveau hyperexcité

L'équipe a déjà obtenu des résultats encourageants pour cette méthode sur des modèles biomathématiques, sur ordinateurs. Ainsi que sur six patients, lors d'une collaboration avec un institut néerlandais spécialisé dans l'épilepsie. « Nous avons remarqué une hyperexcitabilité du système neuronal juste avant l'arrivée d'une crise et une baisse d'activité d'inhibiteurs qui freinent l'activité cérébrale. » Une façon pour les crises de s'annoncer ? Pour le savoir, l'équipe travaille aujourd'hui in vivo, sur un modèle de souris développé dans peu de laboratoires.

« Nous savons que, 21 jours après l'opération, nos souris seront épileptiques. Nous pouvons alors observer l'arrivée de la maladie. Pendant, et après, nous sondons l'activité de leur cerveau.»

 

Empêcher les crises ?

Les chercheurs collaborent aussi, et depuis plusieurs années, avec des neurologues du CHU de Rennes. Et plus récemment avec les scientifiques de la plate-forme d'imagerie Europia(3). « Nous allons pouvoir observer, en réel, l'activité de tout un réseau de neurones, plusieurs centaines de milliers de cellules », explique Fabrice Wendling. Et compléter les modèles informatiques, qui en prennent en compte 3000.

 

L'étape suivante, c'est d'essayer d'empêcher la crise. « Savoir quand, comment et quelle zone du cerveau stimuler, c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Mais avec les modèles informatiques, c'est plus envisageable. Nous pouvons jouer sur beaucoup plus de paramètres. » Les premiers résultats devraient arriver d'ici à la fin de 2010, ouvrant la voie à la recherche clinique. « À ce jour, nous ne pouvons pas savoir à quel dispositif cela mènera, pour l'instant, on apprend. »

 

CELINE DUGUEY

 

(1)Dynamique des systèmes neuronaux dans l'épilepsie et la cognition, LTSI, UMR Inserm-Université de Rennes 1.

(2)Create : Créativité et thématiques exploratoires. Lire Sciences Ouest n°264 - avril 2009.

(3)Regroupement de plates-formes d'imagerie scientifique. Lire Sciences Ouest n°219 - mars 2005.

 

Contact

Fabrice Wendling - Tél. 02 23 23 56 05
fabrice.wendling@univ-rennes1.fr

 

Source : http://kportal.espace-sciences.org/jsp/fiche_article.jsp?STNAV=&RUBNAV=&CODE=1273221346108&LANGUE=0&RH=ACCUEIL

 

ANAE   -   anae@wanadoo.fr   -   www.anae-revue.com   -   www.anae-revue.over-blog.com

 

Par ANAE - Publié dans : Lu pour vous - Communauté : Infos Santé
Mardi 27 juillet 2010 2 27 /07 /Juil /2010 09:47

Pour une meilleure prise en charge de l’autisme

 

« La France, aux côtés de quelques pays d’Amérique latine, fait encore figure de mauvais élève dans le monde, avec une prise en charge de l’autisme qui n’a pas évolué depuis quarante ans », regrette une maître de conférence à l’université Lyon-II. Le Conseil consultatif national d’éthique soulignait, dans un avis rendu en 2007, la situation dramatique dans laquelle des familles se trouvent malgré les nombreux rapports, recommandations, circulaires et lois apparus depuis dix ans.

 

J’ai interrogé récemment Roselyne BACHELOT, Ministre de la Santé, par le biais d’une question écrite.


Voici la réponse que m’a transmise la Ministre:


“Depuis la publication des recommandations de la Haute Autorité de santé (HAS), en 2005, le diagnostic de l’autisme et des troubles envahissants du développement s’appuie sur la classification internationale des maladies, xxe version (CIM10), mise à jour par l’organisation mondiale de la santé (OMS). L’autisme et les troubles envahissants du développement ne sont pas associés aux psychoses infantiles dans cette classification. Le plan autisme 2008-2010 mis en place en France montre l’importance que le Gouvernement donne à l’amélioration de la prise en charge des troubles envahissant du développement (TED). Les actions qu’il comporte visent à améliorer les connaissances épidémiologiques, à produire et diffuser un socle consensuel de connaissances actualisées sur l’autisme et les troubles envahissants du développement, à développer des structures et services pour l’accompagnement médico-social, éducatif et social ainsi que des innovations, notamment dans le cadre de structures expérimentales qui seront évaluées. Le renforcement de l’offre d’accueil en établissements et services est prévu à hauteur de 600 places de service d’éducation spécialisée et de soins à domicile (SESSAD), 1 500 places en établissements pour enfants et 2 000 places en maisons d’accueil spécialisées (MAS) et foyers d’accueil médicalisés (FAM).

Les données disponibles auprès de la caisse nationale solidarité autonomie, en date du 15 novembre 2009, indiquent que 2 121 places nouvelles dédiées aux personnes avec autisme et TED en établissements et services médico-sociaux ont été autorisées et financées depuis 2008. La publication en mars 2010 d’un socle commun de connaissances sur l’autisme est une des actions phares de ce plan. Celui-ci servira à la formation des professionnels impliqués dans la prise en charge de l’enfance et sera intégré dans les recommandations de bonnes pratiques (BP) qui seront élaborées par la HAS et l’agence nationale de l’évaluation sociale et médico-sociale (ANESM). L’ensemble de ces mesures fait l’objet d’un suivi par un comité national dans lequel sont membres les associations de personnes et de parents d’enfants avec autisme. Il est donc nécessaire de laisser les mesures de ce plan se mettre en place et d’en faire le bilan avant de prendre toute autre décision dans ce domaine.”

Source : http://www.christianvanneste.fr/2010/07/26/pour-une-meilleure-prise-en-charge-de-lautisme/
ANAE   -  anae@wanadoo.fr   -   www.anae-revue.com   -   www.anae-revue.over-blog.com
Par ANAE - Publié dans : Lu pour vous - Communauté : Troubles des Apprentissages
Mardi 27 juillet 2010 2 27 /07 /Juil /2010 08:54

Autisme : le dépister grâce aux babillages

de bébé

Info rédaction, publiée le 26 juillet 2010

 

Monde – Des scientifiques ont mis en évidence que les bébés atteints d'autisme n'émettaient pas les mêmes sons que les autres.

Les bébés atteints d'autisme ne babilleraient pas comme les autres. Ainsi, des chercheurs américains ont mis au point un dépistage basé sur un test vocal. Celui-ci, appelé Lena (Language environment analysis), conduirait à un diagnostic correct dans 86% des cas. Il permettrait ainsi aux pédiatres d'envoyer leurs petits patients et leurs parents consulter un spécialiste.

L'autisme est une maladie caractérisée par une incapacité à communiquer, un manque d'attrait pour les relations sociales, des habitudes obsessionnelles et des mouvements répétitifs. Les personnes qui en sont atteintes peuvent néanmoins développer certaines aptitudes. Une prise en charge la plus rapide possible est bénéfique, d'où l'importance d'un dépistage précoce et, par extension, de ce test réalisé chez les nourrissons

 

Source : http://www.maxisciences.com/autisme/autisme-le-depister-grace-aux-babillages-de-bebe_art8425.html

 

ANAE  -   anae@wanadoo.fr   -   www.anae-revue.com - www.anae-revue.over-blog.com

Par ANAE - Publié dans : Lu pour vous - Communauté : Troubles des Apprentissages
Lundi 26 juillet 2010 1 26 /07 /Juil /2010 01:52

 

 6a00e5529af90188340120a864a4f6970b-320wi.jpg

 

ANAE

Programme Rédactionnel 2010

 

PARUTION EN SEMPTEMBRE

A.N.A.E.  N° 109

Volume 22, Tomes 4, année 2010

 

« Enseignants / Orthophonistes :

partenariats, interactions et complémentarités »

N° coordonné par D. Crunelle 

Université Lille 3, Théodile-CIREL EA4354 - Université d’Artois, Théodile-CIREL EA 4354Institut d’orthophonie,

Université Lille 2

 

Ce numéro fait partie de l’abonnement 2010, Vol 22. Comprenant également :

 

Ce numéro fait partie de l’abonnement 2010, Vol 22. Comprenant égalem

 

 N° 106      X-fragile et Déficiences intellectuelles liées au chromosome X

(Dossier coordonné par le Pr V. des Portes et G.Bussy)

 Centre de référence Déficiences intellectuelles de causes rares : X-fragile et autres RMLX (Lyon))

Egalement dans ce numéro :

Le traitement intermodal visuel et verbal dans le syndrome de Turner. À propos d’un cas

P. Dubois-Murat, D. Cohen, M. Boibieux, M. Plaza

Conférence de consensus en psychologie L. Vannetzel, R. Voyazopoulos

Testons les tests - La batterie analytique du langage (BALE) S. Missler

Expérimenter et modéliser - Une approche pragmatique du handicap cognitif A. Conte

 

N° 107/108     Approches cognitive et développementale de l’apprentissage de la lecture

(Dossier coordonné par Ch. Gaux, L. Iralde, H.Bouchafa, Angers)

 

Egalement dans ce numéro :

Adaptations françaises des versions courtes des inventaires du développement communicatif de MacArthur-Bates S. Kern, J. Langue, P. Zesiger, F. Bovet

Testons les Tests -  Le K-ABC-2, L. Vannetzel

 

N° 109             Enseignants/orthophonistes  - Des démarches de travail

(Dossier coordonné par D. Crunelle, Lille)

 

Egalement dans ce numéro :

Apports de l’implantation cochléaire chez l’enfant déficient auditif I. Comte-Gervais

Identification des élèves à risque de redoublement en début de scolarité élémentaire : une approche exploratoire centrée sur l’évaluation des comportements scolaires O. Cosnefroy, T. Atzeni, P. Guimard

Testons les tests - l'Autism Diagnostic Interview Révisée (ADI-R) L. Vannetzel, D. Perisse

 

N° 110             Pathologies multi-dys et retard mental :  de la différenciation aux enjeux  éducatifs

(Coordonné par le Dr Ch. Rousselle, Lyon)

 

 

 

Ú Oui, je m’abonne pour 2010

et je reçois dès maintenant les N° 106 et 107-108

et, dès parution, le numéro  109  « Enseignants/Orthophonistes »

 

r Par l’intermédiaire de mon établissement, de mon association Tarif annuel CEE et Suisse    177 €

             ¨ Je joins un bon de commande administratif

             ¨ Je règle par chèque ci-joint au nom d’ANAE

                           ¨ J’effectue un virement 

IDENTIFICATION INTERNATIONALE  pour la Belgique et Suisse :

IBAN : FR76 30003 03495 00120 602546 35

BIC-ADRESSE SWIFT : SOGEFRPP

 

r Je règle mon abonnement sur mes propres deniers, je bénéficie de la remise Professionnel de 50%      et   je ne paye que 88,50 €, Tarif annuel CEE et Suisse,   ¨ par chèque      ¨ par virement  

(Attention offre réservée aux personnes réglant personnellement leur abonnement.)

 

r Je suis Etudiant(e) ® Tarif spécial (sur justificatif en cours de validité), je règle 53,50 €, Tarif CEE et   Suisse,      ¨ par chèque      ¨ par virement

 

 

Vous remerciant de votre attention et de votre intérêt pour A.N.A.E.

 

POSTEZ avec votre chèque ou votre bon de commande à :

A.N.A.E. Villa Flore – 58 avenue du Dr Gaudeul – 64100 Bayonne

Renseignements : anae@wanadoo.fr - http://www.anae-revue.com/

 

 

¨ Mr ¨  Mme   ¨Mlle

 

Nom……………………………………………………..Prénom…………………………………

 

Parent… ou Profession…………………………………ou Etudiant en :…………………….

 

Institutions…………………………………………………………………………………………

 

Adresse………………………………………………………………………………………..……

 

Code postal…………….Ville……………………………………Pays ………………………….

 

IMPORTANT : Votre E – mail : ………………………………………………… ……………..

 

 

Par ANAE - Publié dans : ANAE - La Revue - Communauté : Infos et nouveautés en Santé
Dimanche 25 juillet 2010 7 25 /07 /Juil /2010 19:37

Dyspraxie : handicap invisible. Vers une adaptation en milieu scolaire

Jeudi 10 février 2011

Les troubles de la coordination motrice d’origine développementale, tels que la dyspraxie, touchent 5 à 7 % des enfants de 5 à 11 ans. Les gestes complexes nécessitant un apprentissage, comme l’écriture, ne deviennent jamais automatiques chez les enfants dyspraxiques, qui doivent, tout au long de leur existence, leur prêter une attention importante. Dans la majeure partie des cas, sont associés des troubles oculomoteurs qui compromettent l’accès aux informations présentées visuellement. Caroline Huron, chercheuse en sciences cognitives à l’INSERM (Institut national de la santé et de la recherche médicale), nous montrera comment une meilleure compréhension du fonctionnement du cerveau normal permet de mieux appréhender ce handicap et de mettre en place les adaptations qui permettent à ces enfants d’acquérir les compétences scolaires au même rythme que les enfants de leur âge.

Lieu

Université de Cergy-Pontoise Salle de conférences Site des chênes 1

Renseignements et inscriptions

Université de Cergy-Pontoise 
Service du développement culturel 
33 bd du Port 
95 011 Cergy-Pontoise cedex 
universite.ouverte@ml.u-cergy.fr 
tél. 01 34 25 63 79 
fax : 01 34 25 62 93 
En ligne : http://universiteouverte.u-cergy.fr

Tarifs

Les conférences peuvent être réglées par abonnement ou à la séance tout au long de l’année universitaire 2010-2011.

- 30 € l’abonnement annuel 
- 4 € la séance 
- Accès gratuit pour les lycéens, les étudiants, les enseignants, les demandeurs d’emploi et les personnels de l’université de Cergy-Pontoise dans la limite des places disponibles et sur présentation d’un justificatif.

Accès

Pour accéder au site, vous trouverez toutes les explications ici ainsi qu’un plan d’accès
Nos parkings sont ouverts aux personnes qui viennent assister à la conférence-débat. 

Retrouvez ces informations sur l’agenda culturel de Cergy-Pontoise et de ses environs


Par ANAE - Publié dans : Agenda - Communauté : Ado Dys et compagnie!

couv129 3   
  2014 - Vol 26, tome II 
 
  N° 129  - mai 2014
                        

 

Les troubles neurovisuels chez l’enfant et leur lien avec les troubles des apprentissages

 

Dossier coordonné par Sylvie Chokron

 

 

 

Les TSLO (troubles sévères du langage oral) chez l’enfant

 

Dossier coordonné par le Pr L. Vallée (Service de neuropédiatrie CHRU Lille)

 

             

ABONNEZ-VOUS POUR 2014
 Commandez le N° 129 

     Voir tous les numéros disponibles d'ANAE 

 

 COMMANDER EN LIGNE

et/ou Bon de commande téléchargeable sur le site

                 

Formations ANAE 2015 

    Réservez dès maintenant   

    anae formations logo

     

     Demander la plaquette

Consulter le catalogue en ligne

         www.anae-revue.com/anae-formations/ 

 

Réduction pour les abonnés ANAE « Professionnels ».

Formations en intra : sur devis

Inscriptions et contact :

A.N.A.E. Formations

Hedwige de Maigret

 

10, rue des Glaïeuls - 77300 Fontainebleau   

 

Tel : 06 45 41 96 61

hdm.anae@sfr.fr

 www.anae-revue.com

 

N° d'agrément d'organisme de formation :

11 75 46705 75

 

Nouveau !  

plat 1

Orthophonistes, psychomotriciens, ergothérapeutes, psychologues, enseigants sont concernés par cet ouvrage simple et didactique  

 

En savoir plus...

Les Editions du Petit ANAE

Commandez "Qui donc ..." 9,90€

 

Texte Libre

Liens

Texte Libre

Recherche

Recommander

Syndication

  • Flux RSS des articles
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés